Gaston-Paul Effa

Source : CEC

Année de naissance : 1965, Nationalité principale : Français, Nationalité secondaire : Camerounais, Pays d'origine : Cameroun, Pays de résidence : France

Né à Yaoundé en 1965, Gaston-Paul Effa est le septième d'une famille de trente trois enfants qui appartient au peuple Beti. Il reçoit une éducation religieuse et part à 15 ans pour Strasbourg, où il rejoint les jésuites. Gaston-Paul Effa suit ensuite des études de philosophie et de théologie. Il est aujourd'hui professeur de philosophie en Lorraine et a ouvert un restaurant solidaire, "la Table des Tropiques".

Très jeune, Gaston-Paul Effa tombe amoureux de la langue française et de la littérature "Don Quichotte m'a appris que les livres transforment ceux qui les lisent". Il subi un choc en arrivant en France : pour lui, les français massacrent leur langue. En 1996, il publie son premier roman, Tout ce bleu, dans lequel il lance des thèmes qu'il reprendra dans toute son oeuvre (l'enfance, l'exil, la figure de la mère). En 1998, Mâ reçoit le Grand Prix littéraire de l'Afrique noire.

Gaston-Paul Effa est aussi l'auteur de plusieurs livres d'entretiens, co-écrits avec Gabriel Attias  (professeur de civilisation hébraïque) et André Chouraqi (écrivain, avocat et homme politique franco-israélien). Dans ces ouvrages, Gaston-Paul Effa explore les relations entre le peuple noir et le peuple juif.

Tout ce bleu
La neige ne serait-elle pas quelque forme de l'apaisement, sinon du bonheur ?

Bibliographie sélective


  • Tout ce bleu (Grasset, 1996)

  • Mâ (Grasset, 1998), prix Erckmann-Chatrian et Grand prix littéraire de l'Afrique Noire

  • Le Cri que tu pousses ne réveillera personne (Gallimard, 2000).

  • Cheval-Roi (Editions du Rocher, 2001)

  • Le Livre de l'Alliance (entretiens avec André Chouraqui, Bibliophane, 2003)

  • Le Juif et l'Africain : double offrande (entretiens avec Gabriel Attias, Editions du Rocher 2003)

  • La salle des professeurs (Editions du Rocher, 2004)

  • Je la voulais lointaine (Actes Sud, 2012)

  • Rendez-vous avec l'heure qui blesse (Gallimard, 2015)