James Noël

Source : Fokal

Année de naissance : 1978, Nationalité : Haïtien, Pays d'origine : Haïti, Pays de résidence : Haïti


James Noël,  écrivain haïtien, est né à Hinche, en 1978. Il a fait des études à la faculté d’ethnologie et a suivi des cours en art dramatique au Petit Conservatoire avec le comédien Daniel Marcelin et en Histoire de l'art à l'Institut français d'Haïti.

James Noël est considéré comme l'une des voix majeures de la poésie contemporaine d'expression française. Il a publié plusieurs recueils de poèmes, notamment Poèmes à double tranchant (2005) et le sang du vitrier (2006). Il a également participé à des ouvrages et des publications collectives ; il a animé et anime encore de nombreux ateliers d’écritures. Ses poèmes sont publiés dans plusieurs anthologies, notamment L’Année poétique 2008 (Seghers) et 144 poèmes autour du monde 2009 (Seghers). James Noël est un adepte du vers libre ; il est attaché à la structure du texte.

En 2017, il publie son premier roman "Belle Merveille" (Zulma). Cette même année, il est consacré Chevalier des Arts et des Lettres en France.

James Noël a collaboré à des revues comme Point barre, Casa de las Americas, Exit, La Sœur de l'ange, Europe.

Il est le co-fondateur avec Pascale Monnin, artiste peintre, de la revue littéraire et artistique IntranQu’îllités lancée en 2012 et de Passagers Des Vents, première structure de résidence artistique et littéraire en Haïti, créée dans le but d’animer un carrefour artistique et culturel en Haïti et d'offrir l'hospitalité aux imaginaires du monde entier.

En 2012, il était pensionnaire de la Villa Médicis à Rome.

Depuis Janvier 2014, il anime une émission culturelle Altitude, à la télévision Métropole de Port-au-Prince.

James Noël conçoit et organise des spectacles poétiques, entre autres avec son ami et complice James Germain, notamment le spéctacle James chante James. Il réunit également régulièrement les contributeurs de la revue IntranQu'îllités pour des soirées IntranQu'îlles.

Pascale Monnin et Jame Noel présentent la revue IntranQuîllités dans les rencontres d'Edmond Morrel d'Espace-Livres:

La migration des murs
Pour que les murs deviennent viables, ils doivent tomber.

Bibliographie sélective

Poésie


Poèmes à double tranchant / Seul le baiser pour muselière. Préface de Frankétienne. Port-au-Prince: Farandole, 2005; ré-édition illustrée par Valérie Constantin. Mazères (France): Le Chasseur Abstrait, 2009.

Le Sang visible du vitrier. Préface de Jacques Taurand. Port-au-Prince: Farandole, 2006; Montréal: CIDIHCA, 2007; ré-édition augmentée, La Roque d'Anthéron: Vents d'Ailleurs, 2009.

Bon Nouvèl. Port-au-Prince: Kopivit-L'Action Sociale, 2009.

Kabòn 47. Port-au-Prince: Kopivit-L'Action Sociale, 2009.

Quelques poèmes et des poussières (avec Vingt-cinq poèmes avant le jour, de Dominique Maurizi). Rectoverso. Paris: Albertine, 2009.

Des poings chauffés à blanc. Paris: Bruno Doucey / Montréal: Noroît, 2010.

Kana Sutra. La Roque d'Anthéron: Vents d'Ailleurs, 2011.

La migration des murs / La migrazione dei muri. Livre d'artiste conçu par Fanette Mellier. Trad. Mia Lecomte. Roma: Villa Médicis, 2012.

Le Pyromane adolescent. Montréal: Mémoire d'encrier, 2013.

Poésie enregistrée et mise en musique


« Bon Nouvèl » mis en musique et interprété par Wooly Saint Louis Jean sur son disque Quand la parole se fait chanson. Port-au-Prince: Productions Batofou, 2005.

« Non-lieu », mis en musique et interprété par Robinson Auguste sur son disque Message. Montréal: Magna Multi Média, 2006.

Poèmes à double tranchant / Seul le baiser pour muselière, dits par Monique Mesplé Lassalle. Port-au-Prince: Editions Farandole et le Centre Kreololo, 2006. (CD audio, 23 minutes).

« Seul le baiser pour muselière », poème de James Noël dit par Pierre Brisson sur son disque À voix basse (volume 2). Port-au-Prince: Pierre J. Brisson, 2006.

« Bog », poème de James Noël mis en musique par Wooly Saint Louis Jean sur son disque Eta'n Sinik, 2011.

Roman


Belle Merveille, Zulma, août 2017.


Album Jeunesse


La fleur de Guernica (première fiction sur le séisme du 12 janvier en Haïti), illustré par Pascale Monnin, Éditions Vents d’Ailleurs.

Publications collectives


« Temps mort » / « Tiempo muerto » et « La foudre » / « El relámpago ». Poèmes en français avec des traductions en espagnol d'Aurelia Martinez. Revista Casa de las Americas 233 (2004).

« Priye pou nou » et « Lonn kwa  » Symbiose poétique, dirigé par Renel Fièvre (collectif Rankont, juin 2002): 35-49.

« Non-Lieu ». 24 poèmes pour les Gonaïves (collectif). Port-au-Prince: Presses Nationales d'Haïti, 2004: 52.

« Non-lieu (poème pour les Gonaïves) », « Temps mort », « Poème de la main gauche » et « Seul le baiser pour muselière ». Notre Librairie 158 (avril-juin 2005).

« Haute Tension ». Prosopopées urbaines, Anthologie poétique d'inédits. Suzanne Dracius, éd. Fort-de-France: Desnel, 2006: 149-153.

« Fleur de sang ». Point Barre (Rose Hill, Maurice) 3 (2007): 9.

« Dés/ordres à mille temps ». Une journée haïtienne, textes réunis par Thomas C. Spear. Montréal: Mémoire d'encrier / Paris: Présence africaine, 2007: 121-125.

« Le nom qui m'appelle » L'année poétique 2008, présentée par Patrice Delbourg, Jean-Luc Maxence et Florence Trocmé. Paris: Seghers, 2008.

« Dernière phase » et « La poésie, ma soucoupe volante ». Poésies de langue française, anthologie présentée par Stéphane Bataillon, Sylvestre Clancier et Bruno Doucey. Paris: Seghers, 20

Nous, La multitude, Éditions Temps des Cerises 2011

Revue Intranqu’illités n°1 et 2

Filmographie


James Noël: Le poète des métaphores, film-documentaire réalisé par Jean Jeudy Arisma, diffusé sur l'émission « Culture 5 » sur Télemax (Haïti). (2005) 8 minutes.

La danse des pieds, court-métrage réalisé par Dominique Batraville et Kendy Vérilus, inspiré de « Bon Nouvèl » de James Noël. 2005, 13 minutes.

Woch nan soley, long metrage de fiction de Patricia Benoit, 2012

Une lampe au fond des mers, de Celine Allemand et Philippe Vanneste, 2013