Ananda Devi

Source : CEC

Année de naissance : 1957, Nationalité : Mauricien, Pays d'origine : Maurice, Pays de résidence : France

Née à l'île Maurice mais d'origine indienne, Ananda Devi se passionne très tôt pour la littérature, notamment la nouvelle et remporte, à l'âge de 15 ans, un concours d'écriture avec l'ORTF (Radio France). Quatre ans plus tard, elle publie son premier recueil de nouvelles. Elle entame ensuite des études d'ethnologies. Après son doctorat en anthropologie sociale (Londres), elle décide de revenir sur sa passion, l'écriture, et de publier des romans dans diverses maisons d'éditions. Elle publie son premier roman, « Rue de la Poudrière », en 1989, aux Nouvelles Editions Africaines. Elle assure également la fonction de traductrice. Ananda Devi a vécu un certain nombre d’années au Congo à Brazzaville avant de s'installer à Ferney-Voltaire, près de Genève.

Ses romans, montrant une vision plus réaliste de l'île Maurice et de ses habitants, ont remporté plusieurs prix. En 2006, elle remporte le Prix des Cinq Continents de la francophonie ainsi que le Prix RFO pour son roman "Eve de ses décombres". En 2010, c'est avec "Sari vert" qu'elle reçoit le Prix Louis Guillou. De plus, une de ses nouvelles, issue de son recueil « Solstices » (1977)  a été adaptée au cinéma par Harrikrisna Anenden en 2006. En décembre 2014, Ananda Devi a reçu le Prix du Rayonnement de la langue et de la littérature française, prix qui était décerné par l’Académie française.

"L'œuvre d'Ananda Devi est à la fois tragique et poétique. Hantée par les questions de l'exclusion, de l'altérité, de la déviance et de la souffrance, elle dénonce le climat étouffant d'une société aux multiples cloisonnements. Par la force et la violence des mots, elle se dresse contre toute forme de rejet et propose un véritable engagement de l'imaginaire insulaire pour la reconnaissance de l'altérité." Propos de Véronique Bragard

Le sari vert
Si vous voulez des joyeuseries, passez votre chemin. [...] Gens qui criez fort sans avoir rien à dire, écoutez-moi si vous le voulez ou bien foutez le camp. Tout cela m'indiffère.

Eve de ses décombres
Je lis en cachette, sans m’arrêter. [...] je lis comme si les livres pouvaient desserrer le nœud coulant autour de ma gorge. Je lis en comprenant qu’il y a un ailleurs. Une dimension où les possibles éblouissent.

Bibliographie sélective

Romans


  • Rue la poudrière. Abidjan: Nouvelles Éditions Africaines, 1989; Vacoas: Le Printemps, 1997.

  • Le voile de Draupadi. Paris: L'Harmattan, 1993; Vacoas: Le Printemps, 1999.

  • L'arbre fouet. Paris: L'Harmattan, 1997.

  • Moi, l'interdite. Paris: Dapper, 2000.

  • Pagli. Paris: Gallimard, 2001.

  • Soupir. Paris: Gallimard, 2002.

  • La vie de Joséphin le fou. Paris: Gallimard, 2003.

  • Ève de ses décombres. Paris: Gallimard, 2006.

  • Indian Tango. Paris: Gallimard, 2007.

  • Le sari vert. Paris: Gallimard, 2009.

  • Les jours vivants. Paris: Gallimard, 2013.


Récit

  • Les hommes qui me parlent. Paris: Gallimard, 2011.


Poésie

  • Le long désir. Paris: Gallimard, 2003.

  • Quand la nuit consent à me parler. Paris: Bruno Doucey, 2011.


Recueils de nouvelles

  • Solstices. Port-Louis: Regent Press, 1977; réédition revue et préfacée par l'auteur: Vacoas: Le Printemps, 1997.

  • Le poids des êtres. Rose-Hill: Éditions de l'Océan Indien, 1987.

  • La fin des pierres et des âges. Rose-Hill: Éditions de l'Océan Indien, 1993.