"Demain j'aurai vingt ans" raconte une année de la vie de Michel, 10 ans, à Pointe-Noire (capitale économique du Congo). Celui-ci expérimente ses premières amours, ses premières amitiés et ses premières lectures. Il évolue au sein d'une famille polygame et acadabrantesque, aux membres cocasses. Sa découverte de la vie est décrite avec une fausse naïveté touchante. L'histoire tourne autour de ce petit héros, supposé détenir le sortilège qui permettrait de remédier à la stérilité de sa mère.

"Demain j'aurai vingt ans" est, pour une grande part, autobiographique. Alain Mabanckou l'avoue lorsqu'il qualifie ce roman de "miroir", de "visage". Néanmoins, il écrit surtout pour l'enfant qui reste en chacun de nous.

On découvre également à travers ce livre le Congo des années 70,80, au début de la décolonisation, sous le règne du marxiste Marien Ngouabi.