Au fil de ces nouvelles évoquant tour à tour les contes des Mille et Une Nuits et la brutale réalité politique d’aujourd’hui, l’auteur rêve du Pays sans ombre, sa terre natale.
Aux portes de l’océan Indien, de l’Arabie et de l’Afrique : Djibouti. Au fil de ces nouvelles évoquant tour à tour les contes des Mille et Une Nuits et la brutale réalité politique d’aujourd’hui, Abdourahman A. Waberi rêve du Pays sans ombre, sa terre natale.
Des pages « arrachées au pays de l’imaginaire », dont le style poétique, la violence contenue, la tension fiévreuse sont à l’image des terres meurtries et ferventes de la Corne de l’Afrique.