Les “banty mam Yall”, les “bouts de bois de Dieu” en wolof: ouvriers et cheminots de la ligne “Dakar-Niger” en construction dans le “Soudan occidental français” de l’après Seconde guerre mondiale, leurs conditions de vie et de travail déplorables les mènent à déclarer d’abord un arrêt de travail puis une grève qui gagne le siège de la compagnie dans la ville de Thiès. La répression des autorités françaises est féroce: les vivres des travailleurs leur sont littéralement coupés et une pression financière et économique terrible est exercée sur eux, de telle sorte qu’on peut parler d’un véritable état de siège. Cependant le contexte difficile va pousser les femmes des travailleurs à s’organiser et à littéralement mener la grève, soutenant ainsi le leader syndicaliste Bakayoko face au directeur de la compagnie Dejean. La grève devient grève générale et contraint les Français à plier. Un livre inspiré par l’expérience personnelle de Sembène, qui a fait partie des grévistes.